Les 2 premiers jours de vélo

Après une journée tranquille de visite d’Istanbul sous la neige il est peut être temps de pédaler ! Mercredi 27 je me lance donc  réellement. Je dois prendre un bateau pour traverser le  Bosphore, aucun problème avec le vélo et à peine monté à bord qu’on est parti.
Je me dirige donc vers la mer noire et plus précisément vers Sile. Bon pour commencer mon compteur indique toujours 0 km au bout d’un certain temps. OK il ne marche pas ! Tant pis, en soi ça ne sert pas à grand chose … (Je me rends compte un peu plus tard lorsque je demande « c’est dans combien de km ? » et que je veux me repérer qu’il serait bien pratique ce petit compteur !)
Première vrai montée : au bou de 5 petites minutes d’essoufflement je  m’arrête et pousse le  vélo. Dommage je savais que ça pouvait arriver mais pas de si tôt ! Malheureusement ce n’est que le première fois sur la dizaine de montées suivantes …
Je m’accroche et après 3 bonnes heures de route (et un kebab), j’arrive à la pointe nord ouest de la turquie asiatique. C’est très beau mais je suis un peu perdu ! Je prend la route la plus au nord sur les conseils de deux passants. Je commence à apercevoir une belle plage et surtout un pont en construction … Je ne peux pas passé et la route que je voulais prendre se situe dans une zone militaire. Les ouvriers m’indique tant bien que mal une direction et m’aide à traverser le cours d’eau à pied ; première belle galère sachant que je ne suis pas du tout sûr de la direction que je prend et que mon vélo et moi somme plein de sable et de boue.
Je retrouve à peu près un cap mais il commence à se faire tard et je suis lessivé, j’ai bien du marcher et pousser mon vélo sur au moins 3km. Oui je ne cesse de monter et descendre de jolie collines enneigées ! Je demande où est ce qu’il y a un hôtel ; réponse : à 6-8 km à l’ouest ou 45 km à l’est (ma direction). Tant pis je suis bornée je ne ferais pas un détour aussi long, va pour l’est ! Je ne trouve pas grand chose sur la route bien sûr et la nuit arrive … J’essaye de demander si je peux mettre ma tante dans un jardin, ça ne marche pas  vraiment. Je continu un peu mais la nuit qui tombe me fait peur ! Je m’arrête donc sur le bord de la route et plante ma tante le long d’une haie.
Montage de tante, installation du couchage, il fait nuit, j’ai froid 🙂 ! Je me prépare quand même une purée mousline à la sauce tomate et au thon, c’est pas si mal ! Il est 18h30, j’ai toujours froid je vais donc me coucher. Il fait 2-3 °C dans la tante ! J’essaye de dormir mais entre les véhicules qui passent et les chiens qui aboient j’ai du mal à m’endormir : au final même si je n’ai pas eu trop trop froid je n’ai pas dormi grand chose !
Levé 8h45, le soleil est  là, j’ai donc moins froid. Je repars après avoir avalé quelques  céréales, et c’est reparti pour les collines ! Après environ 40 km et une bonne grosse pizza je cherche un petit hôtel à Sile, il est 14h30 mais si le prochain village avec un hôtel est à 40 km, non merci ! La c’est ferniente et repos au chaud !
Bon même si j’ai cru abandonner une bonne dizaine de fois, tout vas bien ! Je crois que tant qu’il fait froid je vais rester sur la chaleur des hôtels !

Publicités

3 réflexions sur “Les 2 premiers jours de vélo

  1. poulain

    mais où es la mascotte?
    on pense fort à toi,
    tu fais le plus dur, courage et continue ton blog, c’est super,
    merci Arthur de partager avec nous cette grande aventure,
    des bises de ta maman

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s