Des montagnes à la mer noire

Après quelques jours dans une belle vallée entourée de montagnes enneigées, je devais rejoindre les bords de la mer noire. Mais pour cela je devais franchir ces fameuses montagnes ! J’ai hésité assez longtemps sur l’itinéraire qui serait, pour moi le mieux. Il ne fallait pas que ça grimpe trop, je voulais éviter les tunnels, les villes étapes ne devaient pas être trop éloignées mais je voulais aussi la plus belle route ! Finalement, à Boyabat j’ai décidé de prendre la route pour Gerze : sur la carte 2 cols à 1350 et 70 km (dont 6 en demi-tour 😮 ), à première vue pas top mais ça me semblait jolie et on me l’avait conseillé (déconseillé aussi …). Feeling …
Après un petit déjeuner royal (c’était un hôtel 3 étoiles … le petit plaisir du dimanche et le midi j’ai mangé chez des gents très gentils qui m’ont offert le repas ; pour me dédouaner) j’enfourche mon vélo. Il fait -6°C mais c’est grand soleil. Je roule tranquillement sur 10km, le temps de voir quelques rapaces et surtout 3 cigognes en vol ! Après j’ai compris rapidement que ça allait montée … Montée … Montée. Ça pendant 20 km, j’ai bien dû faire un dénivelé de 800m. Mais bon j’ai pris mon temps, la vue était magnifique et il y avait de la neige partout. Je ne pourrais pas vous faire partager de photos … Tout simplement parce que je n’en ai pas ! Si je m’arrête je ne suis pas sûr de repartir ! Et puis vu à la vitesse ou j’allais moi j’ai tout le temps de profiter du paysage ;). J’arrive en haut, il y a un tunnel de 2 km … Je demande aux gars de l’entretien … Pas moyen de le contourner ! Tant pis, et je crois que j’ai évité les 2 cols à 1350 !
Après une telle montée, il faut une belle descente ! Je suis servi : 20 km sans un coup de pédale. Je suis par contre obligé de mettre une main derrière le dos et d’alterner, j’ai l’impression que je vais perdre mes doigts ! Une petite pause s’impose ! Mais je ne traine pas, j’ai encore de la route. 10 km plus loin, où il a fallu pédaler, j’arrive sur les bords de la mer noire, c’est magnifique ! Mais je commence à être bien fatigué, je force pour faire les 10 derniers kilomètres.
Arrivé à Gerze, je mange 2 gros tavuk doner (kebab au poulet) ! Un des gérants de l’hôtel parle un peu anglais, j’en profite et discute un peu.
Tout vas bien ; j’ai la forme, les paysages sont magnifiques et je fais des rencontres ! Et ça ne fait que commencer …

image
Gerze au petit matin
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s