La culture turc ! (Point de vue strictement personnel)

La turquie est une démocratie. La langue turc actuelle est une langue très jeune, elle date des années 1930. C’est le président de l’époque M. Attaturk qui mis en place cette révolution linguistique. Autrefois le turc s’écrivait avec l’alphabet Arabe mais celui ci ne convenait pas vraiment au turc oral. Seul quelques privilégiés savaient le lire et l’écrire. Pour alphabétisé l’ensemble de la population des linguistes ont proposé l’alphabet latin (plus quelques lettres et sans le w). M. Attaturk mis en place ce nouvel alphabet et mis en place des lieux d’apprentissages pour l’ensemble des citoyens. Il alla même jusqu’à interdire l’ancien alphabet quelques mois après la mis en place du nouveau. De plus c’est une langue relativement simple ; par exemple il n’y a pas de genre (féminin et masculin).
Ha et je ne vous ai pas dit mais grâce à tous ça je connais plus de 1000 mots en turc ! … Bon OK vous aussi (moins une trentaine). Je ne sais pas si les relations diplomatiques et commerciales avec la France étaient bonnes lors de la révolution linguistique mais le turc est composé d’au moins 1000 mots issu du français. Exemples : carte postale, chance, le rouge (à lèvres), coiffeur, douche, abat-jour, pantalon, pardon …
Dans les années 1950 le français était aussi la seconde langue que les enfants apprenaient à l’école (après le turc bien sûr). Il y en eu ensuite le russe qui a pris cette place … Aujourd’hui c’est bien sûr l’anglais. Mais ce n’ai pas pour cela que les turcs parlent anglais ! Quelque soit la  génération, seul quelques énergumènes parlent ou parlotent l’anglais. D’une part le turc est une langue assez éloigné de l’anglais et d’autre part le système éducatif ou les enseignants (d’anglais) ont des lacunes.
D’autres raisons entre aussi en jeux. D’une part je voyage presque uniquement dans des zones peu touristique. De plus les principaux touristes de ces régions sont arabes, géorgiens ou russes ; donc non anglophones. Les turcs sont aussi assez casanié, ils préfèrent s’acheter une nouvelle télé ou une clime que d’aller visiter le pays voisins. Ils apprécient leur style de vie et aime bien le confort. Ils ne sont donc pas très sportifs, lorsque je discute avec eux ils ont du mal à me comprendre lorsque je leur dit que je voyage à velo, ils me prennent pour un fou ou m’indique la gare de bus la plus proche !
Quelque chose qui montre aussi cette tendance casanière est leurs origines. Lorsque vous pouvez la question à un turc : d’où tu viens ? Il ne vas pas répondre la ville ou il vit, ni celle où il est né mais normalement la ville ou son père est né ! Et non la mère …
Je ne veux pas trop vous parlez de la position du père ou de la mère, c’est quelque chose d’assez compliqué. Les hommes et les femmes vivent dans l’ensemble séparément, il est beaucoup fréquent de voire un groupe de femme ou un groupe d’homme qu’un groupe mix. Je vois aussi beaucoup plus d’homme dans la rue ou au restaurant et les femmes que je rencontre semblent assez renfermées. Mais cela est en pleine mutation ! Ces différences évoluent et dans les villes jeunes (où il y a des universités) je ne vois presque pas cette séparation homme femme.

Même si je ne veux pas juger cette particularité culturelle il est vrais que je suis plutôt favorable à la mixité. Donc après la critique « négative », je dois parler de ce qui fait, en partie, la grandeur de l’âme turc ! Il s’agit de la culture de l’accueil, de l’entraide et du partage.
À chaque fois que je demande mon chemin ou un kebab (je le demande plus souvent que le chemin …) on me répond. Ce n’est pas vraiment le cas en france … Même si certaine personne on peur de ne pas pouvoir m’aider à cause de la langue dès qu’ils comprennent ce que je veux (c’est assez rapide, je me débrouille plutôt bien ;)) ils font en sorte de m’aider. Soit ils m’indiquent la direction en prennant leur temps pour être sur que j’ai compris, soit ils m’accompagnent à l’endroit où je veux aller, soit ils demandent à quelqu’un d’autre (ils utilisent même assez souvent le  » coup de file à un ami »). Et dans beaucoup de cas ils me posent quelques questions (d’où je viens par exemple) ou me font une tape amical avant que je parte.
Je crois qu’ils feraient quasiment la même chose pour un turc mais je pense qu’en tant que touriste, je reçois plus d’attentions. En tant qu’étranger, je suis l’invité ! Plein de monde m’offre donc le thé ! Soit sur le bord de la route, lorsqu’ils me voient ils me disent de m’arrêter prendre un thé. Ou bien même dans un magasin ou une maison de thé, on me l’offre souvent. Soit le serveur ou le patron soit des clients avec qui j’ai discuter même très brevement. C’est normal pour eux ! Une belle normalité ! C’est la même chose pour un repas mais c’est un peu plus rare (fréquent quand même !). Mais le cay (thé) prend une place vraiment importante dans la culture turc.
L’invité est roi en Turquie ! À chaque fois que j’ai dormi chez quelqu’un, croisé dans la rue ou sur internet, je n’ai rien payé. Nourriture compris, même au resto avec Serkan ou Serdar. Ça me gêne toujours un peu. Ils me disent tous que c’est normal mais si je prend l’habitude au points de ne plus être gêné j’ai peur de passer pour un profiteur … Mais je comprends aussi qu’ils veulent faire plaisir à un voyageur (surtout un voyageur français, les turcs nous aiment beaucoup !). Je crois et surtout j’espère que je ferais la même chose pour un voyageur ! Mais je me rend compte que j’en ai pas vraiment croisé en France … J’ai l’impression que cette culture de l’invité est encore plus présente chez les kurdes. Ce n’est peut être qu’une impression !
Et ce partage, entraide et l’accueil est valable même chez les personnes qui n’ont pas grand chose, voir rien du tout. C’est peut être même plus le cas. Lorsqu’on possède des richesses on a souvent tendance à en vouloir d’avantage ou du moins ne pas en avoir moins. Quelqu’un qui n’a rien à l’habitude de ne rien avoir … le moins n’existe pas …

Je vous laisse méditer sur le partage et le besoin de richesse … Pour moi une richesse importante c’est d’avoir à manger ! Je vous parlerais donc de la nourriture turc dans un prochain article.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s