Kebab, kebab et finalement kebab !

Petite présentation de la nourriture, essentiellement celle de la rue, que l’on retrouve en Turquie. Je n’ai mangé que quelques fois des repas traditionnels. Mais les restaurants (lokantasies), kebab (doner) ou autres font vraiment parti de la culture turc. Les turcs, essentiellement le midi et les hommes, mangent en dehors de chez eux. Ils mangent aussi à n’importe quelle heure, des qu’ils ont faim ! La viande de kebab est prête vers 10h du matin par exemple.
À la différence de nos traditions, les turcs mangent par terre, sur une nappe. Les plats sont posés au centre et chacun se sert, il n’y a pas toujours d’assiettes. Mais malheureusement ils m’en sortent souvent une ..
Ha oui et quelque chose d’important ; il y a toujours du pain sur la table ! En famille ou au restaurant (gratuit). Ok, ça peut paraître normal pour un français …

Le petit déjeuner (kavalti) est important. C’est plutôt du salé ; concombre, tomates, fromage, olives, oeufs et pain. Accompagné forcément de thé, et parfois par un café. Le fameux café turc est quand même essentiellement consommé lors des repas de fêtes. Toutefois il y a aussi souvent un peu de sucré : miel, nutella et confiture. Mais consommé en plus petite quantité. Moi je mange toujours du salé, oeufs et crudité mais dés que je peux je mange plein de tartines sucré. Pour le vélo le petit déjeuné est essentiel !

Le midi et le soir les repas se confondent pour moi. Il y a sûrement des plats plutôt destiné pour le midi et d’autres pour le soir. Le kebab (doner) est plutôt pour le midi, les plats en sauce pour le soir. J’ai aussi l’impression que la soupe (corba) est plus pour le midi, ou elle remplace le gouté.
En grande majorité le midi je mange des kebab. Ils peuvent être au mouton, au boeuf (Et doner) mais surtout au poulet. Je commande que ces derniers car le bœuf est chère, je n’aime pas le mouton et j’adore le poulet. Bon parfois c’était au poulet (tavuk) mais parfumé au mouton, je me suis fait avoir plusieurs fois … Les doner se commande en portion de viande, 100g, servi dans du pain (ekmek) ou des galettes (durum). Je préfère le pain. La plus part de la viande est industrielle et cuite au gaz. Je suis tombé par hasard sur quelques uns (très rare) fait maison et cuit au charbon de bois ; rien à voir ! Goût et sassieté !
Il y a les traditionnelles pide, sorte de pizza en forme de ballon de rugby. Qu’à la viande, au fromage, au « saucisson » (0% porc) ou des mélange. Ou aussi les lamacunes, entre la galette et la pizza très fine. Ils sont garni d’une sorte de sauce aux légumes et à la viande. On les garni ensuite d’autres légumes frais (tomates, oignons, salades, chou …). Il en faut 2 ou 3 pour bien manger.
Le long de la mer noire il y a aussi pas mal de poisson, souvent assez chère et ce n’est pas ce que je préfère. Je n’ai donc pas manger de poisson sur la côte. Je voulais goûter les hamsi (anchois) car c’était la saison. J’ai eu de la chance, on m’en a servi dans les montagnes kurdes. Délicieux !
Les plats pour cuisinés sont essentiellement à base de sauce tomate. Haricot blanc, viande haché, poulet … Avec lesquelles on commande souvent du riz. La cuisine familiale turc se compose souvent de pain, d’un plat en sauce et de riz. Accompagné de crudités et de citron.
Il y a peu d’entrées, parfois une salade, crudité ou complète, est servi en attendant que le plat soit prêt.
Pour les boissons, ils  consomment, comme tout le monde (malheureusement) des sodas, coca, fanta et ice-tea. Mais on trouve aussi et surtout l’Ayran, sorte de yaourt à boire. Le premier que j’ai bu était salé, je n’ai pas aimé. Mais une dizaine de jours après il n’y avait que ça, j’ai regouté. Depuis, en tout cas avec les kabab, je ne commande plus que ça !

Et le côté sucré est quasiment toujours séparé de salé. Il n’y a pas vraiment de dessert, les restaurant qui en servent sont assez rare et c’est surtout les lieux chics. On trouve dans les retaurants surtout des dessert a base de lait. Je n’aime pas trop, je n’ai gouté que les fameux kunefe. C’est un dessert qui se mange chaud, qui est composé essentiellement de fromage et de miel avec de la pistache broyé au dessus.Mais il y a plein de pâtisserie (séparé de la boulangerie) et des shops qui vendent des fruits secs et les fameux loukoums. Ils en existent des dizaines voire des centaines de sortes ; parfums, taille, enrobage, fourré … En tour cas c’est délicieux ! Je pense qu’il ne faut pas les manger le jour de leur fabrication, le lendemain la texture et les saveurs sont meilleures. Dans les pâtisserie on trouve essentiellement les baklavas. Ce sont des feuillés au miel et fourré avec des fruits secs broyés, noisettes, pistaches, noix … Ça c’est vraiment mon péché mignon. La qualité reste toutefois dépendante du fabriquant. J’en ai mangé des délicieux à Dogubayazite ! Dans ces pâtisserie il y a aussi des tatli (ou tulumba), genre de churos baigné dans un sirop et pas mal de kadaif (sorte de pâte en filament compressé et encore baigné dans du miel). Il y aussi toujours des gâteaux secs de toute sortes et des gros gâteaux à la crème et plus « joli » les uns que les autres. Mais je n’ai pas gouté ces deux derniers. Je n’avais d’yeux que pour les baklavas …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s