Arrive en Iran

Bon comme vous avez pu le constaler je fais le mort ! Il y a deux raisons, d’une mon blog est censure (mais je peux contourner le probleme) de deux je n’ai pas beaucoup de temps pour moi. Mon voyage a vraiment pris une autre dimenssion apres le passage de la frontiere iranienne. Depuis 2 semaines j’ai meme plus le temps de rediger mon journal de bord … il faut que je m’y remete !

Avant le passage de la frontiere, je quitte la ville turc de Dogubayazit vers 10h30, je suis comme d’habitude pas en avance. Mais j’ai pris le temps de changer de l’argent. Je sors a peine de la ville et vois 2 cyclistes a un croisement qui vont dans ma direction, genial je ralenti. Et la j’entend : « Arthur ?! » … heu oui c’est moi … ce sont 2 australiens qui arrivent d’Iran, ils ont dormi chez le meme contact couchsurfing que moi, je comprend mieux ! On echange quelques infos sur la Turquie et l’Iran et nos livres de communication, je recupere aussi leur carte SIM iranienne. Je ne traine pas sinon je ne passerais pas la frontiere !

A la frontiere je croise un couple de polonais qui voyage en stop. On passe tous les 3 la douanes turcs en doublant tout le monde. La douane iranienne est plus compliaue, eux passes, moi on m’emmene dans un autre bureau … j’y laisse mes 10 empruntes (et pourquoi pas les doigts de pieds ?!). Je recroise les polonais eux n’ont pas laisser leurs empruntes !

Je reprend la route … la terrible du tout, il y a des nids de poules partout, le bas cote n’est pas vraiment fini, pleins de dos d’anes et surtout des indications difficilement lisibles … normal l’alphabet iranien (ou perse ou farci) est different du notre. Bon ok la plus part du temps il y aussi la traduction avec l’alphabet latin, mais pas toujours ! J’arrive quand meme rapidement a Maku. Un gars me voit chercher mon chemin, il veut m’aider. Tres bein ! Il appel Hosein, rencontrer sur couchsurfing. Je le suis, j’arrive chez Hosein. J’y reste 30 min, il doit partir a teheran, il m’emmene chez ces potes Farshad et Sina !

P1000736
Sina et Farshad en train de preparer le the et les brochettes de moutons. Ca fait 2 nuits que je suis chez eux. Ce sont deux passiones de chasse qui tiennent un shop d’informatique. Je vais y rester 4-5 nuits, je commence tout juste a gouter a la culture irannienne. Malgre leur anglais limite j’apprend plein de choses sur l’histoire, la vie et la culture iranniene. On est devenu pote, ils veulent que je reste les 2 mois, j’hesite, je repousse 2 fois mon depart. L’avant dernier soir un couple d’allemand arrive, on passe la soiree ensemble. Ils parlent tres bien anglais, trop bien, Farshad et Sina ont du mal a comprendre. Je fais le traducteur … Farshad se met meme a me parler turc … (dans tout l’ouest de l’iran : l’azerbaidjan, les gents parlent turc). Ok j’ai appris pas mal de mots turcs mais il ne faut pas abuser non plus !
P1000810
J’ai finalement repris la route, ca n’a vraiment pas ete facile … Je dois quitter Farshad, Sina, Fardyn, Nima, Sohel et Armin mes premier amis iraniens. Malgre le fait que je sois a environ 1500m d’altitude la route est plutot plate. Le decor, naturel ou construit par l’homme me plait beaucoup ! Je roule donc facilement.  
P1000813
Mais apres plus de 120km et avoir rater la ville ou je voulais m’arreter a cause des panneaux illisibles la nuit commence a tomber. On m’a conseiller de rester proche des lieux habiter, je demande donc a un gars dans un shop au niveau d’un carrefour routier ou je peux planter ma tante. Il me propose l’arriere de sa boutique. Deuxieme nuit sous la tente ! Au petit matin je prend mon petit dejeuner dans son shop, oeuf dur, patate et fane de poireaux dans une galette. Je range mon barda sous le regards de chauffeurs iraniens.
P1000821
J’arrive ensuite a Marand apres mon premier incident techique, un rayon a cede, du cote ou je ne peux pas acceder car il me manque un outil. Je dois voir et etre heberge par un cyclist. Finalement il n’est pas la, les quelques jours a Maku n’etaient pas prevu ! Un de ses potes viens me chercher et m’emene dans un hotel. Tres sommaire. Je pose juste mes affaires et par manger avec lui. Je vais passer toute la journee dans sa boutique de cordonnier avec notamment 2 jeunes iraniens de 14 ans qui parlent tres bien anglais et qui sont ravis de discuter avec moi. J’apprend notamment que Marand est celebre pour ses fruits secs. Le lendemain sur la route je m’arrette donc pour en acheter et decouvrir ce que c’est que ces droles de poches colorees ! Je pensais a des teintures … ce sont des pates de fruits salees, certaines sont tres bonnes. 
P1000833
Sur la route entre Marand et Tabriz
P1000858
Sur la route entre Maku et Marand … Si vous suivez bien la chronologie il y a un probleme. En effet arrive a Tabriz le lendemain je suis repartis a Maku (300km) pour la journee avec Akbar (un autre cyclist) et ses potes.
P1000878
Maison de la famille d’Akbar. Maison traditionnelle, seulement des tapis pour mobilier. On mange et dors dessus. J’ai passe 3 jours avec lui, ses potes, sa famille et sa fiancee qui parle francais :).
P1000903
Avant de reprendre la route je visite le fameu bazard de Tabriz. J’ai eu le droit a une visite guide par Nazli et sa maman. Je les ai croise par hasard dans une boutique de sucreries. Nazli, qui parle anglais me propose d’abord de me payer mes achats avant de me proposer la visite. J’ai bien sur refuser qu’elle paye mes caramels et autres (que je n’ai finalement pas paye car le gars de la boutique me les a offerts) mais j’ai accepter la visite. Elle m’a notamment emmener dans une belle mosquee. Elle m’a aussi proposer de rester une journee de plus a Tabriz dans sa famille. J’ai hesite mais j’ai decide de continuer ma route. 
Publicités

5 réflexions sur “Arrive en Iran

  1. MARIE-ODILE BOEUF

    Bonjour, je suis la maman de Marie Alice. Je lis attentivement ton parcours riche en aventure, en découvertes et en rencontres. Bravo ! Poursuis et fais nous voyager ! Bon courage
    ! Amicalement

    J'aime

  2. Bonjour Arthur nous espérons que ton voyage se passe bien,que tu vas bien et où es-tu dans ton trajet?Merci pour ta carte postale ça nous à fait plaisir.Nous avons fait notre CROSS et on est beaucoup à être qualifiés ,tout c ‘est très bien passé.Le meilleur moment s ‘est déroulé à la fin de notre course nous étions fiers l ‘avoir terminé. Comment vas-tu?Nous nous allons bien car vendredi 1avril c ‘est les vacances et qu ‘il nous restera 11 semaine d ‘école as tenir avant les vacances et le collège!Est-ce que tu as déjà eu des problème à vélo?Est-ce-que des agriculteurs t ‘ont hébergés gentiment?Est-ce que la météo est variés.Combien de Km il te reste à parcourir?Et combien de Km tu parcours par semaine?Que mange tu là-bas,quelle langue parle-ton là-bas?Toute la classe t’ encourage à poursuivre la route de la soie.

    Les Garennois

    J'aime

    1. Salut les Garennois,
      Ça me fait plaisir d’avoir de vos nouvelles ! Je ne pouvais malheureusement pas vous répondre plus tôt car mon blog est censuré. Cela signifie que le gouvernement iranien bloque certains sites internet pour différentes raisons, dont les blogs créés sur WordPress®. 
      Je vous écris de Mashad, deuxième plus grande ville d’Iran. Après plus de 4000km, je suis à 200km de la frontière avec le Turkménistan. Mais je ne sais pas combien il me reste à parcourir, peut être 4-5000km. Il me reste 4 jours de visa iranien, je suis dans les temps avec 2 petits jours de marges au cas où j’ai un problème (panne de vélo par exemple). Je vais très bien, je suis au bord du désert c’est donc parfois difficile à cause de la chaleur et du soleil et surtout du vent ! Mais heureusement c’est le printemps et il ne fait pas encore trop chaud.
      En Turquie je roulais dans les 50km par jours mais je ne m’arrêtais pas souvent. Depuis l’Iran je roule entre 90 et 130 km pendant 1, 2 ou 3 jours puis je me pose dans une ville quelques jours pour visiter et pour partager des moments avec les locaux. Grâce à ce nouveau rythme j’ai rencontré plein de gens géniaux. J’ai aussi pu me familiariser avec la nourriture locale (différentes en fonction des regions) et avec la langue Farci. Le repas se compose essentiellement de riz (branch en farci), de pain (naan) et d’ un plat à base de mouton accompagné de dough (boisson à base de lait, d’eau et souvent de menthe fraîche). Le plat que l’on retrouve le plus facilement est le ghorme sabzi (haricot route, herbes en tout genre comme la menthe, le persil et les épinards et viande de mouton). Je vous ai mis quelques mots en finglish qui est la traduction du farci avec l’alphabet anglais. Et oui le farci est une langue qui utilise l’alphabet Arabe. Je peux dire quelques mots en farci mais je suis incapable de le lire. J’ai donc eu du mal dans les restaurants lorsque j’avais le menu sous les yeux. Mais maintenant je connais l’essentiel des plats iraniens et les aimes presque tous. Sauf kaleh patcheh ! Certains iranien en rafolle mais la soupe de tête et de pied de mouton n’est pas faite pour moi. 
      Je me suis aussi fais pleins de copains grâce au fait de m’arrêter jusqu’à 4-5 jours chez les locaux : Farshad, Sina, Akbar, Roozbe, Mahan, Bahi, Ali, Sepideh et Arezoo et plein d’autres. Les iraniens sont vraiment très chaleureux et ont le sens de l’hospitalité. Je passe donc l’essentiel de mon temps en leur compagnie, je ne mange jamais seul et dors le plus souvent chez eux. Malheureusement il ne s’agit pas d’agriculteurs (sauf une fois). J’ai un peu changer le sens de mon voyage. Je n’essaye plus de rencontrer uniquement des agriculteurs pour différentes raisons. Mais le bon côté c’est que je rencontre des personnes de différents milieux sociaux et professionnels, j’apprends donc des choses très différentes ce qui est très positif pour moi.

      Félicitation pour le cross ! Vous avez couru combien de kilomètres ? Et les temps allaient de combien à combien ? Le hasard fait que j’ai aussi couru il y a 15 jours (alors que je n’ai jamais vraiment aimé les cross …) lors du premier marathon international d’Iran. J’ai abandonné au bout de 26km et 3h30 de course. Pas très rapide, j’étais même le dernier pendant les 20 premiers kilomètres mais j’étais très content de moi :).

      Je vais continuer ma route et traverser le Turkménistan, en 5 jours car les visas supérieur à 5 jours ne sont pas délivrés, pour rejoindre l’Ouzbékistan. Je vous donnerais des nouvelles une fois dans ce nouveau pays.

      J’espère que vous allez bien et que le début du printemps vous est agréable.
      Au revoir et à bientôt !

      Arthur

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s