Un petit tour en Malaisie

La longue route en Thaïlande m’a mené en direction du sud, chez les Malais. Finalement je ne suis pas entré vraiment en contact avec les malais tout de suite. En effet après 2 demi-journées de vélo, et une petite nuit en tente sur un parking, je suis arrivé sur l’île de Penang, sur le détroit de Malacca. Cette île hyper développé et bétonné est même relier par 2 ponts, un de 9 km et le second de 17 km au dessus de la mer. Bien sur une île « accessible » à vélo ne pouvait être qu’attrayante.

P1060197

J’ai donc pris les 2 ponts, car je n’aime toujours pas les demi-tour. C’était un peu dangereux (surtout le premier) et aussi interdit. Ce qui devait arrivé arriva, je me suis fait arrêter en plein milieu du grand pont. Mais après m’être excusé, je me suis fait escorté gentiment jusqu’au bout et vu ma vitesse (j’avais la vent de le dos) les policiers m’ont félicité et on demandé une poignée de main. Cette seconde traversé, à la fraîche, était particulièrement agréable.

Je n’ai pas tout de suite rencontré des malais car entre ces deux ponts, je suis resté sur l’île deux semaines pour aider deux jeunes femmes d’origines chinoises dans leur micro-ferme bio. L’expérience était très enrichissante, j’ai appris beaucoup sur la flore locale, sur l’agriculture sous climat équatoriaux et la culture chinoise (notamment la cuisine). Mais j’ai aussi fait des mulchs, fabriqué des tables (je me suis même écraser un doigt), cuisiné, installé des lignes électrique, collecté du miel d’abeilles noirs (elles ne piquent pas mais mordent très fort) …

18519631_10156232180882796_3640249162920637178_n18557465_10156232186812796_1792490833579532081_nIMG_3564

Repas improvisé parce que je voulais faire des burger et tarte banane chocolat lors d’un repas hebdomadaire à la ferme.

P1060116P1060124P1060199

Marché mensuel des producteurs locaux et vues de Penang côte ouest et côte est.

La cote est de Penang, qui fait face à la péninsule est très développé ce qui casse le charme de l’île verdoyante. Son développement est principalement dû aux échanges maritimes dirigé par les hollandais puis les anglais. Aujourd’hui beaucoup de marchandise viennent directement de l’Inde, qui n’est pas si loin. La culture indienne est donc très forte ici mais aussi dans tout le pays. Il y a des quartier appelés « little india » dans toutes les grandes villes. Il y en a un sur Penang, à Georgetown. Cette ville possède un charme incroyable, il y a beaucoup de vie, un incroyable mélange culinaire et culturel (chinois, indien, malais, colonial …) et l’art colore les murs du centre historique. C’est d’avantage dans la ville d’Ipoh, sur la péninsule et dans les terres, que j’ai profité de ce mélange culturel et artistique. La ville est plus petite et moins touristique, j’ai adoré.

P1060159P1060163P1060171

L’art de rue à Georgetown et son contexte, l’homme et ses déchets sont toujours pas loin

P1060214P1060201P1060207

Du côté d’Ipoh c’est plus calme, plus charmant(e)

P1060217P1060238P1060261

Toujours à Ipoh et aux alentours où l’art prend différentes formes.

Mon idée pour la suite était de faire du bateau stop pour rejoindre l’Australie. Malgré le fait que des amis cyclo m’ont montré que c’était possible, j’ai rencontré un skyper et eu d’autres écho qu’il fallait beaucoup de temps et de chance. Je n’avais malheureusement plus trop le luxe du temps et de jouer avec ma chance. J’ai donc décidé de prendre un billet d’avion à prix très réduit fin juin pour l’Australie, avant la flambé des prix de juillet-août. Et finalement qu’est ce qui est le mieux (suivant mon éthique) ? Glané sur un bateau avec de riche européens ou australien en allant tranquillement d’île en île et de marina en marina ou prendre un avion ? Je pense que le bateau est peut être encore d’avantage un luxe de riche … souvent de passionnés mais probablement de passionnés riche. A discuter 🙂

Quoi qu’il en soit je suis reparti d’Ipoh, avec un billet en poche, mais je ne suis pas allé bien loin, ayant changé ma chaîne sans la testé je me suis retrouvé dans l’impossibilité de pédaler et de faire avancer mon vélo. Qu’est ce qui ce passe ? Après 15 mois et plus de 20000km de vélo les plateaux étaient complètement usés. J’ai donc demandé à un super vélociste chinois de me changé chaîne, plateaux et cassettes. Après ce faux départ j’ai pris la route direction Tioman Islande. Je suis passé par les Cameron Highland, une petite chaîne de montagne où le décors varie de la culture de thé à la culture sous serre. C’était bien moche et surtout, à mon avis, catastrophique pour l’environnement. J’ai continué mon chemin à l’est, à travers les vieilles forets tropicales, accompagné des singes et des chants d’oiseaux. Cette partie centrale de la Malaisie est habité essentiellement par les malais, je les rencontres enfin ! « Malheureusement » ils sont quasiment tous musulman et le ramadan vient juste de débuté. Malheureusement parce qu’il m’a été difficile de trouver de quoi manger le midi. Plus à l’est encore la belle foret a laissé place à la triste monoculture de palmier à huile ; à droite, à gauche, devant, derrière … et bien il n’y a que ça !

Enfin sur la côte, j’ai un peu poussé sur le vélo, je crois que je suis fatigué, physiquement mais aussi psychologiquement, il faut que je me pose, longtemps, vivement l’Australie. Mais en attendant j’ai pris un bateau en direction de Tioman, une île cette fois ci très peu développé où la jungle rencontre le corail. J’ai donc profité d’un petit chalet et de la mer. J’ai fais un peu de plongée sous marine et une petite rando dans la jungle avec les varans, les python et toujours les singe. Mais j’ai surtout beaucoup utilisé mon hamac et lu mon bouquin.

P1060305P1060313P1060324

Tioman Island où ma petite île paradisiaque

Avant de quitté ce beau pays j’ai enfin eu la chance de voir un toucan, depuis l’Inde je les cherches, je crois les entendre mais aucun ne s’était montré. Mon avion partant de Singapour, j’ai passé mes deux derrières semaines en Asie à faire du volontariat chez une maman anglaise et son ado à cuisiner des pains au levain, expérimenter la culture de pro-biotiques et cuisiné.

P1060380P1060385P1060360

A Singapour les maisons traditionnelles et les belles ruelles laissent de plus en plus la place aux grattes ciels et aux centres commerciaux …

P1060390P1060396P1060362

Du coup ils parquent la nature mais attention elle est toujours plus puissante que nous.

 

Publicités

5 réflexions sur “Un petit tour en Malaisie

  1. brigitte

    bravo pour ton article, Arthur, et tes photos!
    tu me donnes envie d’aller faire un tour là-bas!
    je crois que tu vas finir cuisto, non?
    je t’embrasse fort,
    mam

    J'aime

  2. BA

    Mam a raison ton article est super….et moi, sans doute, un peu simplette car je n’ai pas réussi à agrandir les photos…Dommage car certaines avaient l’air vraiment bien. Des bisous et encore plein de belles découvertes
    BA

    J'aime

  3. dom

    coucou…me revoilà enfin…ouh lala j’ai pas arrèté de « bosser » d’ou une pause avec toi mm si je suis au jus de là où tu es et ce k tu fais (en gros..contacts avec tes parents)..bon te voilà en Australie..eh ben ça doit te changer de l’Asie….BONNE NOUVELLE ROUTE…ton voyage me fait penser à celui du CHE avant qu’il devienne Révolutionnaire (c’est en voyant et mesurant la pauvreté durant son voyage qu’il a pris la décision de la lutte…)
    Eh ben on en aura des choses à partager qd tu vas revenir…..en ce ki me concerne au chalet le POD (ma chambre) est arrivée et j’ai presk fini la cuisine…la semaine prochaine j’attaque la salle de bain…et voili et voila…..et qd tout est fini je vais enfin pouvoir me consacrer sur l’extérieur et reprendre plus regulièrement ma peinture…
    bon ben j’attends ton article sur l’Australie…
    BISOUS ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ DOM

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s